Bookmark and Share

L'artiste

René Lannoy - Auto-portrait René Lannoy dans son atelier

Graveur, LANNOY a fourbi ses armes dans l'atelier de gravure Friedlaender à Paris. Passionné par le côté luxuriant et relationnel de la Grand-Place de Bruxelles, il y a travaillé presque chaque jour. On le trouve aujourd'hui dans son atelier du Gard ou en Corse sur rendez-vous. On peut y découvrir gravures, aquarelles et peintures.

L'oeuvre de LANNOY voyage entre l'académisme, indispensable à une bonne formation, et l'expressionnisme "qui appartient à la grande tradition goyesque" selon Stéphane Rey, critique Bruxellois, ou "qui se fait pamphlétaire" selon Jean Bouret, critique à Paris.

Lannoy appartient à une famille de musiciens. Il a commencé à peindre à l'âge de 17 ans. Mac Orlan dans sa petite maison de St Cyr sur Morin lui a ouvert l'esprit sur l'art en général. A appris la gravure en travaillant pendant trois ans dans l'atelier de Johnny Friedlaender à Paris. A rencontré régulièrement dans son atelier du parc Montsouris le peintre abstrait Hans Hartung qui l'a encouragé dans la voie du figuratif expressionniste. A fréquenté le graveur et peintre Lucien Coutaud dans son atelier de la rue garancière grâce à qui il a pu exposer au Salon de Mai. C'est le critique d'art Georges Boudaille (Arts, Les Lettres Françaises) qui lui a permis de faire sa première exposition à Paris. René LannoyC'est le peintre portugais et ami Julius Pomar dans son atelier de Paris et ensuite à Lisbonne qui l'a poussé à exposer d'abord à Lisbonne et ensuite à Porto et qui l'a fait rentrer dans l'atelier de gravure « Gravura » à Lisbonne.

 

A l'atelier

C'est Jean Adhémar, alors Conservateur au Cabinet des Estampes qui lui a acheté ses premières gravures pour le compte de la Bibliothèque Nationale. La lithographie, il l'a travaillée chez Michel Cassé et chez Mourlot à Paris où il y voyait travailler les plus grands maîtres dont Chagall. En 1974 il fit un séjour de plusieurs mois au Centre de Gravure Contemporaine de Genève.  C'est en lisant tout l'œuvre de Malraux (les voix du silence, l'intemporel, le Goya etc..) qu'il a le plus appris sur l'art. En 1989, attiré par les œuvres de Ensor, de Permeke et de Rops, il est parti fonder l'atelier Yonnal LANNOY à Bruxelles tout en travaillant le dessin à l'Académie Flamande puis à l'Académie Francophone d'Anderlecht.

Depuis son retour  de Belgique , il a installé son atelier de gravure dans un village du Gard et son atelier de peinture en Haute Corse. Aujourd'hui son plaisir est de faire le tour de la méditerranée et de peindre Séville, Tolède, la Provence, la Côte d'Azur, Venise, Rome, Volterra. Il a entrepris trois séries de peintures, à sa façon, qui traitent de la société, de la mythologie ou de la Bible.

Quelques références

Otan, 3M, Promotion du Tourisme de Bruxelles, Toyota, diverses Ambassades à Bruxelles, Carterpilar, Sacilor Unimétal, ICI, WV, Westhinghouse, Rotary, Pétrofina, Exon Mobil, Levis, Ville de Bruxelles, Daimler, Banques diverses, UEO, Commission Européenne, Communauté Française, Hôpital Brugmann Bruxelles, Rhône Poulenc, Novotel, Multilines Japon, Monitoring Company Sofia Antipolis, etc...